Paroisses Saint-Léopold & Saint-Ferdinand

Conception par les membres de l'unité pastorale

© Copyright. Tout droits réservés 

Unité Pastorale de Fabreville

Où et comment ça se passe?

C'est une joie pour le Christ de voir une de ses brebis perdues rentrer au bercail.  Les prêtres sont généralement disponibles avant ou après chacune des célébrations Eucharistiques.  Il est possible de prendre rendez-vous en appelant à St-Léopold ou St-Ferdinand.  


Également, pendant l'année, des célébrations communautaires du pardons sont aussi célébrées.  Pour information, veuillez communiquer avec l'une des deux églises.

Est-ce que ça s'adresse vraiment pour moi ?

Qu'est-ce que le sacrement de réconciliation?

On l'appelle aussi sacrement du pardon ou confession.  De nos jours on parle plutôt du sacrement de la réconciliation.  Ce sacrement permet au fidèle de se réconcilier avec l'Église en permettant de faire un examen de conscience par lequel il recherche ses péchés.  Dieu seul peut pardonner les péchés (Mc 2, 7).   Le Christ a confié l'exercice du pouvoir d'absolution au ministère apostolique, qui est chargé du « ministère de la réconciliation » (2Co 5, 18)1.   Une fois le fidèle confessé, Dieu, à travers le prêtre, lui offre le pardon.  Le pénitent doit avoir la ferme intention de ne pas péché de nouveau.

« C’est ainsi qu’il y aura de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se convertit » Luc 15,7

As-tu déjà pensé faire l’expérience de ce sacrement? C’est peut-être

quelque chose qui te semble repoussant. Certains trouvent cela difficile.

Il est vrai que nous n’aimons pas particulièrement être mis devant les actions

qui blessent, soit les autres ou nous-mêmes. Au contraire, nous préférons

souvent les dissimuler et tenter de les oublier. Cela prend beaucoup de courage

et d’humilité pour s’asseoir avec un prêtre et lui confesser nos fautes, nos imperfections

et nos mauvaises actions.​ 


Recevoir le sacrement de réconciliation nous offre la possibilité de nous débarrasser de nos tendances négatives et des choses regrettables que nous avons pu commettre afin de renaître à une nouvelle vie, une vie de lumière et d’amour. 

Nous avons été « branchés » à Dieu au moment de notre baptême. C’est le sacrement qui nous remplit de la présence de l’Esprit Saint.  Toutefois, il peut nous arriver de nous « débrancher ». Nous pouvons facilement être négligents dans notre relation à Dieu, comme dans une amitié. Les amitiés se brisent lorsqu’une personne blesse l’autre, tout comme le péché brise notre relation avec Dieu.  

Certains se demandent pourquoi nous avons besoin de nous réconcilier avec Dieu à travers un prêtre?  Pourquoi ne pas le faire en privé, directement avec Dieu?  Bien sûr, nous pouvons toujours parler à Dieu en privé, lui dire que nous regrettons d’avoir péché (d’ailleurs, c’est aussi quelque chose que nous devrions faire régulièrement). Mais lorsque nous péchons, nous n’offensons pas que Dieu. Nous blessons aussi notre relation avec nos frères et sœurs dans l’Église. On pourrait dire qu’étant donné que nous sommes tous branchés les uns aux autres, nous devrions nous réconcilier aussi avec eux, mais nous ne pouvons pas toujours le faire individuellement. C’est pourquoi à travers la rencontre avec un prêtre nous pouvons recevoir le pardon de l’Église, puisqu’il a reçu ce pouvoir de parler en son nom par son ordination.

ref: diocèse de Montréal